Mon premier roman est nul : que faire

Écrire un roman est une activité pouvant être très intéressante et captivante à la fois. Lorsque l’on écrit son tout premier roman, les déceptions sont souvent (et bien malheureusement) très courantes. Cela fait partie intégrante du métier d’écrivain. Qui a dit que tout travail était simple ? Pour réussir un objectif, il faut savoir mettre toutes les chances de son côté en sachant faire preuve d’optimisme, de persévérance et d’acharnement. Il faut également avoir confiance en soi et être prêt à passer de longs moments à apprendre et à être patient pour arriver à écrire son roman. Avez-vous déjà  entendu parler du syndrome de la page blanche ? Savez-vous comment réagir lorsque vous venez d’achever votre roman et que ce dernier vous semble nul et sans aucun intérêt ? Voici donc quelques conseils et astuces qui vous permettront d’améliorer votre écriture et donc de parfaire votre premier roman :

Être moins sévère avec soi-même mais savoir combler les attentes des lecteurs

Lorsque l’on écrit son premier roman, on empreinte en quelques sortes un chemin ou une voie inconnue, une écriture intime destinée à être lue par des gens qui nous sont, le plus souvent, totalement étrangers. Le premier point que l’on peut aborder à ce sujet est de savoir être relativement indulgent avec soi-même. Pour exemple, de grands écrivains comme Stephen king ou encore J.K.Rowling (pour ne citer que quelques exemples) ont souvent commis l’erreur d’être trop sévères ou critiques envers eux-mêmes et les romans qu’ils écrivaient. Être exigent avec soi peut-être avantageux comme cela peut devenir très vite nuisible dans l’épanouissement de soi, si l’on tombe trop dans l’excès. Il faut en fait savoir »doser »entre ce que l’on souhaite véritablement écrire, et ce que les lecteurs attendent. Stephen king par exemple, rappelle qu’il a dû supprimer certains de ses personnages favoris pour ne pas créer l’ennui chez le lecteur. Ces personnages lui plaisaient mais les lecteurs eux, n’ont pas la même vision que celui qui raconte, que celui qui écrit le roman. C’est assez complexe, même les écrivains les plus expérimentés ne cessent constamment de se remettre en question. Il faut donc bien garder à l’esprit que les lecteurs qui vont vous lire n’auront pas forcément voir même pas du tout, les mêmes attentes que vous. Autrement dit, vous devez certes donner le meilleur de vous, mais sans tomber non plus dans l’extrême. Lorsque vous venez de terminer votre roman et que vous prenez l’initiative de le relire, si vous vous apercevez qu’il n’est pas du tout comme vous souhaitiez qu’il soit, posez-vous les bonnes questions ! Ne vous dites pas que s’il ne plaît pas à vous, il ne plaira à personne. Relisez-le, modifiez certains passages mais ne cherchez pas l’impossible ! À savoir écrire le « roman parfait », car vous-même ne serez jamais satisfait du résultat à 100% ! Prenez donc conscience que la personne qui lira votre livre n’est pas vous mais un être avec sa propre personnalité et ses attentes personnelles. Vous devez écrire avant tout ce que vous souhaitez écrire dans le but d’être lu par d’autres personnes !

Améliorer ses techniques d’écrits en suivant une formation d’écriture

Bien souvent, lorsque l’on débute en tant qu’écrivain, on ne dispose pas de toutes les connaissances et outils nécessaires à l’écriture d’un bon roman. Il faut bien souvent se documenter au préalable mais aussi, et si vous en avez la possibilité, suivre une formation d’écriture. Lorsque vous écrivez un roman, vous devez avant tout préparer le fond et la forme de votre histoire. Vous devez créer des personnages, des décors, des évènements, une ou plusieurs intrigues etc. Tout ceci peut s’apprendre grâce à des ateliers ou des stages. N’hésitez donc pas à vous renseigner sur le sujet.

S’informer davantage sur le métier d’écrivain grâce aux ressources pour auteurs

Si vous prenez le temps de naviguer sur Internet, vous pourrez trouver différents moyens d’améliorer l’écriture de votre roman. Des articles, des ouvrages ou même des vidéos, sont mis en ligne pour vous aider à développer les techniques nécessaires pour écrire un roman captivant et qui surprendra les lecteurs ! Vous pourrez dès lors, par exemple, connaître les différents types de narrations existants, apprendre à élaborer un plan, comment réussir l’écriture de son premier jet, connaître les différentes démarches à entreprendre pour trouver un éditeur etc.

Quelques conseils et astuces pour écrivains débutants ou confirmés

Certains écrivains reconnus ont pu donner quelques conseils pour toutes les personnes désirant commencer à écrire ou perfectionner leurs techniques d’écritures. Chaque avis différe selon la personnalité et le vécu de l’auteur, mais les idées principales se recoupent généralement.

Écrire pour soi selon Stephen King

Ainsi, pour Stephen King, lorsque l’on écrit, ce doit être avant tout pour soi. Le lecteur ne vient seulement qu’après. Pourquoi ? Tout simplement parce que selon lui, s’il on écrit d’abord pour soi, l’histoire sera plus captivante, plus convaincante pour le lecteur. En y mettant sa propre touche personnelle, l’histoire semble plus réelle. La confiance en soi et la non préoccupation de ce que pensent les autres sont également des points importants pour l’écrivain. Faire des passages descriptifs détaillés permet aussi d’attirer l’attention et la concentration du lecteur. Il a ainsi la possibilité d’imager les décors, les différents traits des personnages, dans sa tête.

Avoir un réel désir d’écrire, trouver de l’inspiration et faire preuve d’originalité selon Bernard Werber

Selon l’écrivain français, écrire un bon roman n’est possible que si la motivation est réelle, que si l’écrivain en herbe le fait par passion. Si les motivations sont uniquement spéculatives ou financières, cela se ressentira dans l’écriture. Le roman ne sera dès lors pas écrit avec conviction et détermination. D’après l’écrivain, il est également important de ne pas vouloir écrire simplement de jolies phrases avec de jolis mots. Il faut qu’il y ait des choses qui se passent, que l’histoire soit prenante, sinon le lecteur s’ennuiera !

Lire autant que l’on peut selon l’écrivaine anglaise J.K.Rowling

Lire des livres que l’on aime (ou que l’on aime moins), permet de ressentir les différents moyens d’expressions d’autres écrivains. Comprendre leur style, comment ils arrivent à interagir avec les lecteurs (à leurs manières) est très important. Lire permet aussi, selon l’écrivaine (et la majorité des écrivains), d’améliorer son vocabulaire, sa grammaire, ses tournures de phrases etc.

Quelques citations d’écrivains célèbres sur le métier

Qu’ils soient vivants ou morts, de nombreux écrivains ont écrit et énoncé des citations sur ce métier captivant. En voici quelques exemples :

« Je ne reconnais pour grand écrivain que celui qui a telle page qui est comme son visage et telle autre page qui est comme son âme ».

Océan : tas de pierres (édition 1942)-Victor Hugo

« Les écrivains sont des gens seuls. Partout, et toujours, ils l’ont été »

Écrire-Marguerite Duras

« Il faut être écrivain de profession pour écrire sur ce qu’on ne sait qu’à moitié, ou sur ce qu’on ne sait pas du tout »

Œuvres littéraires … (édition 1923) – Eugène Delacroix

Utiliser un logiciel pour écrire un livre

Il existe plusieurs logiciels, gratuits ou payants, permettant de réaliser l’écriture d’un livre. Parmi eux, on retrouve le logiciel Scrivener. Grâce à un outil de création et de gestion de contenu, ce logiciel facilitera la mise en forme et l’amélioration du fond de votre roman. Vous pourrez, au fur et à mesure de l’avancée de votre roman, ordonner vos chapitres, prendre connaissance de certains conseils pour vos notes etc. Un deuxième exemple de logiciel pour écrire un livre de manière bien structurée est le logiciel Dragon NaturallySpeaking. Ce dernier s’utilise oralement, sans avoir à taper sur les touches de votre clavier. Il en existe encore bien d’autres, n’hésitez donc pas à vous renseigner.

Écrire un roman et être publié

Lorsqu’on se lance dans le projet d’écriture d’un roman, ce que l’on souhaite avant tout, c’est de pouvoir le partager dans un avenir plus ou moins proche avec des lecteurs. Pour cela, il doit être publié. Pour être publié, il doit répondre à certains critères comme la qualité du texte (la grammaire, les tournures de phrases etc) mais aussi l’histoire en elle-même. Si devenir écrivain peut être inné pour certaines personnes, suivre une formation d’écriture s’avère indispensable pour beaucoup d’autres !

L’atelier d’écriture permet d’approfondir ses acquis ou d’apprendre les bases du métier d’écrivain si l’on est débutant

L’atelier d’écriture sert à apprendre ou à approfondir des notions essentielles au métier d’écrivain.

L’écriture est-elle innée ou bien s’apprend-elle ?

La plupart des auteurs pensent qu’être écrivain est avant tout un don, une qualité que l’on a en soi ou pas depuis toujours. Or c’est loin d’être la vérité ! Ça peut aider en effet, d’avoir des facilités dans l’imagination, la créativité, la manière de s’exprimer… Mais il faut toutefois avoir quelques bases solides, essentielles à l’écriture d’un bon roman. Il existe en effet des écrivains autodidactes qui ont très bien réussi leurs parcours professionnels sans aucun stage ni aucune séance d’apprentissage mais ils ne représentent pas la majorité ! Pour la plupart des écrivains, il faut donc faire certains apprentissages indispensables pour pouvoir écrire un bon livre comme suivre ou assister à des ateliers d’écritures.

Comment se déroule un atelier d’écriture ?

En collectivité ou en ligne (de chez soi par exemple), l’atelier d’écriture reste un bon moyen de se perfectionner, ou tout simplement de se familiariser avec l’écriture et l’utilisation des mots. Vous pourrez ainsi franchir les différentes étapes et ce, de la page blanche à la publication de votre roman, pour devenir un parfait écrivain en herbe ! Participer à un atelier d’écriture en groupe permet d’échanger ses points de vue, de développer sa créativité, d’apprendre, de découvrir des auteurs que l’on ne connaissait pas auparavant etc.

Pour conclure, si vous venez d’écrire votre premier roman et qu’il est loin de vous satisfaire, essayez donc les quelques conseils évoqués ci-dessus. Vous arriverez sûrement à modifier quelques passages, à utiliser certains mots plus adaptés, à arranger l’ordre de vos chapitres, etc.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le panneau