Formation écrivain

 

 

Formation d’écrivain : comment devenir écrivain professionnel ?

Devenir écrivain est votre rêve depuis longtemps, peut-être même y pensez-vous depuis votre enfance, mais vous pensiez que ce n’était pas un vrai métier. Votre entourage vous a toujours dit que c’était un passe-temps, une passion. Pourtant, c’est bien une vraie profession, il y a même deux types d’écrivains : l’écrivain-auteur et l’écrivain public. Le premier est lié à la création et à l’imaginaire, à l’art de raconter et d’inventer des histoires, alors que le travail d’un écrivain public consiste plutôt à rédiger des documents ou des textes pour aider des publics de particuliers ou des professionnels. Leur point commun ? Savoir manier les mots et maîtriser parfaitement la langue française. Alors comment devenir écrivain professionnel ou écrivain public ? Faut-il un diplôme, une formation d’écrivain pour pouvoir exercer ?

 

Comment devenir écrivain professionnel ?

Un écrivain est avant tout un passionné de littérature et de lecture. Il est habile dans le maniement des mots et du langage.

 

En quoi consiste le travail d’un écrivain ?

Il peut écrire tous types de textes et d’œuvres littéraires : des romans, des pièces de théâtre, des nouvelles, de la poésie, des contes, des biographies, des essais… Pour rédiger ses textes, il effectue des recherches ou des enquêtes au préalable. Son objectif est d’être un jour publié par une maison d’édition.

 

Quelles compétences pour devenir écrivain ?

Un écrivain-auteur a un esprit créatif et un imaginaire très développé. Écrire, c’est souvent pour lui plus qu’une passion, mais un véritable besoin. Pour Alice Parizeau (artiste, écrivaine et journaliste) “Écrivain. Ce n’est pas un métier, mais une vocation, un don”.

 

Quelles études pour devenir écrivain professionnel ?

Peut-on devenir écrivain sans diplôme ? La réponse est oui ! Il n’existe pas d’école d’écrivain, mais il est essentiel de bien maîtriser la langue française et d’avoir de réelles compétences rédactionnelles. Les formations classiques de Lettres (Licence et Master) peuvent aider à développer une aisance rédactionnelle, un esprit d’analyse et de synthèse utiles pour la rédaction, tout en acquérant une solide culture littéraire. Elles pourront éventuellement être complétées par une formation à l’écriture littéraire ou une formation d’écrivain à distance, afin de se former aux techniques d’écriture et de gagner du temps grâce aux conseils et à l’avis de professionnels du métier.

 

Comment devenir écrivain public professionnel ?

On recense aujourd’hui en France 1000 écrivains publics en exercice, dont 2 sur 3 sont des femmes. C’est l’un des plus vieux métiers. De l’Egypte antique à aujourd’hui, il a traversé les siècles en s’adaptant aux époques et à leurs besoins. Nommé autrefois scribe, copiste ou druide, l’écrivain public est aujourd’hui aussi appelé écrivain-conseil, car ce métier a une forte dimension sociale, notamment auprès des publics illettrés.

 

C’est quoi un écrivain public ?

Un écrivain public est avant tout un professionnel de l’écrit qui met ses compétences rédactionnelles et relationnelles au service d’une clientèle de particuliers ou de professionnels, qui n’ont pas la compétence pour rédiger ou qui n’ont pas le temps.

Pour les particuliers, il rédige tous types de documents privés ou professionnels :

Biographies familiales ; Discours ; Éloges funèbres ; CV et lettres de motivation ; Rapports de stage, mémoires, thèses ; Courriers administratifs, juridiques et sociaux (CAF, CPAM, impôts…). Il peut apporter ses compétences en rédaction, conseil, relecture, correction et réécriture.

Pour les professionnels (associations, collectivités locales et entreprises), il rédige des :

Discours politiques ; Rapports et compte-rendus ; Procès-verbaux ; Supports de communication. Il s’engage à respecter le secret professionnel établit par la charte de déontologie de l’Académie des écrivains publics de France (AEPF).

 

Quelles compétences pour devenir écrivain public ?

En plus de qualités rédactionnelles et d’une parfaite connaissance de l’orthographe, de la grammaire, de la syntaxe et de la ponctuation, l’écrivain public doit posséder les qualités et les compétences suivantes :

une bonne culture générale, administrative, juridique et sociale ; l’esprit d’analyse et de synthèse ; le sens de l’écoute, la patience et l’adaptabilité ; le sens commercial et un excellent relationnel.

Quelle formation pour devenir écrivain public ?

Pour exercer ce métier, aucun diplôme ou formation n’est requis. Cependant, afin de maîtriser les connaissances de base et les compétences nécessaires à l’exercice du métier, une formation est vivement recommandée. Il en existe plusieurs :

Diplômes reconnus par l’Etat :

la licence professionnelle de Paris-III Sorbonne Nouvelle « Conseil en écriture professionnelle et privée Écrivain public » ; la licence professionnelle intervention sociale : « Accompagnement de publics spécifiques parcours écrivain public – conseil en écriture » de l’Université de Toulon. Formations d’écrivain public à distance (ne délivrent pas de diplôme) :

le CNED (public) ; le CNFDI (privé).

Prix d’une formation d’écrivain public : entre 2 500 et 3 500 €.

La formation d’écrivain public peut être prise en charge par votre CPF (Compte Personnel de Formation qui permet de financer tout ou une partie de la formation. N’hésitez pas à vous renseigner pour connaître les aides disponibles en fonction de votre situation.

Devenir écrivain professionnel ou écrivain public est un métier accessible aux passionnés de la langue française et de l’écriture. Même s’il est possible de devenir écrivain sans diplôme, il est recommandé de se former pour gagner du temps en apprenant les techniques de base et de prendre confiance en soi et en ses capacités.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le panneau