Les erreurs à ne pas commettre en écriture

 

Écrire un roman demande beaucoup de travail et d’organisation, et lorsqu’on débute son premier roman, il est facile de faire des erreurs. Cet article recense les erreurs à éviter afin de vous faire gagner du temps.

Commencer à rédiger sans faire de recherches en amont

Une erreur de débutant qui peut coûter cher dans la cohérence d’une intrigue : se jeter dans la rédaction sans effectuer de recherches avant.
Il est essentiel d’avoir toutes les informations nécessaires pour que le récit soit crédible, que cela soit sur un pays, une culture, une ville, un métier, une période historique… Votre roman manquera de profondeur et de réalisme si vous ne savez pas sur quoi vous écrivez. L’erreur sera plus flagrante encore si votre lectorat en sait plus que vous sur les sujets abordés.
Pensez à vous documenter régulièrement, à regarder des reportages, et même interroger des personnes si vous en avez l’occasion.

Ne pas faire attention à la cohérence

Autre erreur à éviter à tout prix : ignorer la cohérence. Si vous donnez des informations à vos lecteurs, prenez soin à ce que tout concorde. Si votre personnage principal est décrit au début franc et bourru, il ne se comportera pas de manière timide et ne sera pas très poli deux paragraphes plus bas. Faites aussi attention que les descriptions physiques restent les mêmes pour tout le roman.
De même pour les événements et les éléments apportés tout au long de l’intrigue, il faut faire attention à ce que la suite et la fin fassent sens, et qu’un élément ne soit pas oublié au fil du roman.
Pensez à rédiger des fiches, que cela soit pour le plan de l’intrigue, ou des fiches descriptives pour vos personnages, pour ne pas vous perdre dans votre écriture.

Se tromper de point de vue

Il est important de choisir un point de vue narratif et de s’y tenir. Le point de vue interne limitera la narration à la vision et interprétation d’un seul personnage, alors que le point de vue omniscient pourra voguer dans la tête de chacun d’entre eux. Le point de vue externe ne rapportera les scènes et événements que d’un œil externe.
Il vaut mieux n’en choisir qu’un seul et ne surtout pas le changer en plein milieu du roman, puisque cela pourrait rompre la cohérence du récit.

Voir trop grand et ne pas savoir terminer son roman

Autre erreur de débutant, c’est de rechercher une intrigue trop grande ou trop compliquée : sans être habitué à l’écriture, on s’éparpille très vite et on ne sait plus comment agencer les différents éléments de son intrigue. De même, écrire un roman sans en imaginer la fin revient à rédiger à l’aveuglette et perdre le fil.
Il vaut mieux se limiter à un premier roman simple et à d’abord en planifier le dénouement avant de se lancer dans sa rédaction.

Refuser la critique

Savoir prendre du recul sur son texte est essentiel à tout écrivain. Accepter les avis ne permet que de s’améliorer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le panneau