karl iglesias writing for emotional impact
karl iglesias writing for emotional impact

📚 Karl Iglesias – Writing for Emotional Impact

Publié en …, le livre de Karl Iglesias … Dans Writing for Emotional Impact, l’auteur …

 

Écrire pour l’impact émotionnel

En tant que premier auteur de roman, vous savez probablement que l’histoire ne se résume pas à ce qui s’est passé mais à la façon dont les événements ont affecté le protagoniste. Pour devenir écrivain, vous devez à la fois faire appel à l’intelligence de vos lecteurs et susciter leurs émotions. Vous y parvenez en établissant une véritable connexion avec le lecteur en puisant dans les puissantes émotions humaines pour emmener votre public dans un voyage au cœur du monde. Grâce à votre cours d’écriture, vous savez que vos mots doivent brosser un tableau clair dans l’esprit de votre lecteur, qui soit intéressant, engageant et émotionnel. Si vous ne parvenez pas à attirer l’attention du public, vous manquez les objectifs et celui-ci n’est pas motivé pour lire davantage. Voici un guide pour aider à immerger vos lecteurs dans d’autres mondes et vies mis en évidence dans votre travail.

 

Capturez les scènes

Vos lecteurs s’attendent à être touchés et émus par une histoire, et vous devez la structurer de manière à créer une réalité à partir d’une fiction pour susciter des émotions. Notez que les gens n’éprouveront pas d’émotions en lisant un reportage ; ils ne le font que lorsqu’ils peuvent se mettre à la place d’un individu et ressentir ses sentiments. Évitez de rapporter ce qui fait peur ou ce qui fait plaisir à votre protagoniste, mais montrez les actions de la personne qui dépeignent les émotions qui sont intuitives pour les lecteurs.

Avant de commencer à écrire, tracez une scène et ajoutez les émotions parfaites pour décrire les sentiments. Votre objectif est d’attirer et de maintenir l’attention en intégrant les émotions du protagoniste et de l’auteur et en les exploitant pour maintenir l’intérêt du lecteur. Ne vous retenez pas d’évoquer des émotions ; vous pouvez choisir de tuer un proche de votre personnage ou de lui enlever quelque chose qui lui est cher, comme un enfant ou un animal de compagnie. Agitez votre protagoniste par l’incompréhension, la trahison ou des choix forcés afin d’émouvoir également les lecteurs.

 

Concentrez-vous sur vos personnages

Les principes de base de tout cours d’écriture consistent à attirer l’attention en s’assurant que vos lecteurs s’identifient à votre personnage et le comprennent avant de les relier émotionnellement. Faites preuve de sympathie personnelle afin que votre public vive ses expériences tout au long de l’histoire en partageant des conditions humaines qui résonnent avec les lecteurs.

Vous pouvez également choisir de rendre votre personnage inapte à la lecture et de faire en sorte que votre lecteur ressente de la colère ou de la haine à son égard. Pour créer un personnage cruel, vous devez montrer ses réactions aux actions d’une autre personne et exprimer sa mauvaise personnalité en termes d’activités ou de dialogue. Vous pouvez également soumettre votre personnage à des contraintes de temps et le forcer à prendre une décision qu’il n’aimera peut-être pas afin d’accroître les tensions du lecteur. Donnez-lui une chance de choisir entre un mauvais choix et un pire choix. Le lecteur éprouvera de la sympathie pour le personnage en sachant que les options peuvent causer plus de problèmes.

 

Taquinez vos lecteurs avec des conseils sur ce à quoi ils doivent s’attendre

Pour améliorer vos techniques d’écriture, vous devez créer du suspense, des anticipations et des mystères afin d’accroître l’impact émotionnel de votre lecteur. Introduisez des résultats incertains pour développer la tension et utilisez soigneusement des questions dramatiques pour susciter la curiosité. Faites ressortir des émotions prévisibles, mais en y ajoutant des éléments inattendus ou aléatoires, afin de créer un mélange de sentiments et de pensées contradictoires. Vous pouvez délibérément faire ressortir les retards et l’anticipation pour créer une scène touchante ou dramatique qui donnera un bon aperçu.

Utilisez le flashback pour introduire des émotions afin de donner au lecteur suffisamment de temps pour traiter ce qui se passe dans les décors et arriver à une réponse émotionnelle. Créez des conflits inattendus qui feront ressortir des émotions imprévues afin de rendre votre histoire plus significative et mémorable. Adoptez également l’art de la promesse de l’histoire en laissant vos personnages se référer à un événement futur pour faire ressortir certaines excitations dans l’attente qu’un élément particulier de l’histoire se produise dans le futur.

 

Envisager le choix des mots

Pour apprendre à écrire une pièce parfaite, vous devez connaître le pouvoir de la sélection des mots pour évoquer des émotions. Certaines phrases déclenchent des émotions, tandis que d’autres peuvent éteindre les lecteurs. Avant de commencer à écrire, considérez le potentiel d’impact du mot, en gardant à l’esprit que certains véhiculent l’humour ou la passion tandis que d’autres font ressortir de légères nuances émotionnelles. Si vous souhaitez apprendre à écrire un roman de façon convaincante, utilisez soigneusement des mots qui expriment votre sens exact tout au long de votre histoire afin de faire ressortir des émotions cohérentes et homogènes. Vous pouvez instantanément éveiller votre public en utilisant des noms et des verbes répugnants pour décrire des pratiques répugnantes ou des personnages détestés. Choisissez vos mots avec soin ; par exemple, utilisez des mots pointus pour les émotions extrêmes et des mots doux pour les sentiments doux.

 

Créer des situations qui changent la vie

Vous devez trouver une intrigue passionnante en liant les actions de votre personnage à une situation critique. Assurez-vous que le protagoniste essaie de faire des choses qui résolvent ses insupportables difficultés afin de donner aux lecteurs quelques émotions de la situation en les convainquant que le personnel peut vaincre. Créez des conflits entre les scènes pour transmettre l’agitation au lecteur. Objectiver l’émotion d’intention en exprimant une analogie physiologique pour celle-ci en permettant au personnage de ressentir les émotions entourant un événement.

 

Déplacer l’histoire

Évitez de vous attarder sur un seul événement, car vos lecteurs peuvent se désintéresser. Au lieu de cela, orientez votre récit dans des directions inattendues afin de déséquilibrer votre public et de faire ressortir des émotions troublantes. Si vous souhaitez publier un roman qui attirera une grande lisibilité, vous devez comprendre que vos lecteurs veulent s’imaginer dans des situations difficiles, en faisant des choses différentes de ce qu’ils font au quotidien. Vous devez donc créer plusieurs scènes créatives qui capturent des expériences authentiques pour transformer le monde de la fiction en réalité pendant un certain temps. Plongez les expériences passées de votre protagoniste dans des émotions profondes. Aussi, inversez soudainement les circonstances aux différentes fractales de votre histoire pour faire ressortir un équilibre entre la frustration et la récompense, ou une fortune et un malheur. Par exemple, un personnage peut échapper à un monstre et finalement monter dans la voiture pour découvrir que les clés ont disparu.

 

Ajustez le rythme de l’émotion

Lorsque vous écrivez votre premier roman, vous devez comprendre comment l’allure de l’histoire va influer sur celle-ci afin de la façonner de manière à faire ressortir une expérience vivante et dynamique. Déterminez les scènes hilarantes, de combat et de poursuite pour accorder une attention particulière aux différents segments en déterminant si vous avez besoin d’un rythme lent ou rapide. Vous pouvez utiliser des phrases et des paragraphes plus courts pour que les lecteurs parcourent le livre à un rythme rapide afin de sentir l’histoire créer de la peur, de la tension et du suspense. Cependant, vous avez toujours besoin de phrases plus longues pour ralentir votre public et créer un environnement détendu afin d’atténuer la précipitation. De plus, utilisez les temps passifs et actifs pour développer le sens du drame.

 

Réduire les détails inutiles

Vous devez apprendre à écrire un roman de manière à maintenir le lecteur dans une émotion concentrée en éliminant les informations non essentielles. En faisant dérailler le lecteur dans des détails inutiles qui risquent de diluer la construction de la personnalité, vous l’ennuierez. Maintenez l’attention des lecteurs en restant dans le moment présent et en vous en tenant à l’essentiel dans une scène particulière. Apprenez à écrire des détails qui renforcent l’émotion pour éviter de distraire les lecteurs et leur donner la motivation nécessaire pour continuer.

 

Créer un excellent cadre

Publier un roman qui captera les émotions de votre lecteur, fera intervenir divers lieux et structurera vos personnages pour qu’ils se déplacent avec vos lecteurs de manière descriptive dans chaque scène. Approfondir les émotions de vos lecteurs en leur peignant une image claire dans leur esprit. Jouez avec le décor pour leur faire ressentir le silence, les odeurs, les sons ou la peur dans ces pièces sombres. Le temps dans une scène particulière a des impacts différents ; la nuit, vous augmentez la tension, contrairement au lever du soleil. D’un autre côté, vous pouvez raconter des vérités étonnantes, difficiles à croire ou terrifiantes pour évoquer une histoire triste.

 

Mélanger les émotions

Devenir écrivain demande d’excellents efforts pour maintenir l’intérêt des lecteurs en les faisant passer par différentes émotions. Notez qu’ils aiment parcourir des pages qui les font bouger de haut en bas de la colère, de la joie ou de la tristesse pour les satisfaire à tous les niveaux. De telles techniques d’écriture aideront vos lecteurs à rechercher l’expérience idéale et à ressentir une émotion profonde. Faites monter la peur et le suspense dans certains cas et utilisez l’humour pour changer le type de tension à mesure que vous faites monter et descendre les émotions du lecteur.

 

Attirer les lecteurs dans la réalité des lieux

Les émotions sont une énergie en mouvement dont les effets peuvent vous faire passer des mots d’une page donnée à un monde de fiction. Écrire à partir de l’émotivité de votre expérience vous permet d’avoir ce pouvoir créatif pour faire participer les lecteurs, ressentir chaque scène et aspirer à plus. Dans cet état, les mots s’écouleront doucement de vos doigts tandis qu’ils seront propulsés vers l’avant par le mouvement. N’oubliez pas d’être réaliste et logique dans les événements que vous créez afin que les lecteurs ne doutent pas de la possibilité et de la vérité de votre histoire, car cela pourrait les pousser hors de votre monde fictif.

 

Conclusion

 

Les lecteurs recherchent des expériences variées qui font ressortir des émotions différentes dans chaque roman. Vous pouvez injecter un sentiment de peur, de colère, de tristesse, de joie, de surprise, de dégoût, de confiance ou d’anticipation dans votre histoire en utilisant les lignes directrices ci-dessus pour engager vos lecteurs sur le plan émotionnel.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le panneau