Comment écrire son premier roman ?

Comment écrire son premier roman ? Fascinés par le monde de l’édition, de nombreux auteurs débutants se posent souvent cette question. S’agit-il simplement de s’asseoir à une table et d’écrire au fil de l’inspiration ? Faut-il avoir une méthode ? Un storyboard est-il indispensable ? Si toutes ces questions vous intriguent, lisez ce qui suit.

boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman
boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman

Comment écrire son premier roman grâce au storyboard

Voulez-vous connaître le secret des écrivains à succès ? Il tient en peu de mots : le storyboard. Bien souvent, c’est grâce à lui qu’ils ont réussi à faire carrière dans le monde très fermé de la littérature. Comme nous allons le voir maintenant, plus le storyboard est détaillé, mieux c’est.

boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman
boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman

Polir une idée de base pour la transformer en roman

Avant même d’essayer d’élaborer le scénario (ou storyboard) de votre Premier roman, vous devez pitcher votre histoire. C’est le meilleur moyen de savoir si une idée vaut la peine d’être transformée en manuscrit de 50 000 mots. Ne vous lancez pas dans un projet d’une telle envergure si vous n’êtes pas sûr du potentiel de votre idée de départ. Comment savoir si elle a du potentiel ? Résumez votre Premier roman en une seule phrase. Dans celle-ci, vous devez inclure l’objectif de votre héros, un retournement de situation inattendu et l’univers fort dans lequel votre héros évolue. Testez cette phrase sur votre entourage : vos amis veulent-ils savoir ce qui va arriver au personnage principal ? Si ce n’est pas le cas, travaillez votre idée de départ jusqu’à ce qu’elle soit captivante.

boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman
boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman

Élaborer le storyboard

Pour réussir à écrire son premier roman, il vaut mieux ne pas négliger l’étape cruciale du storyboard. Un storyboard est un outil indispensable qui va vous épargner bien des déconvenues pendant la phase d’écriture de votre livre. Considérez-le comme la carte de votre récit. Vous partez en voyage dans une région inconnue, certes. Mais au moins, vous saurez comment vous repérer une fois sur place. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, sachez que J. K. Rowling, Elizabeth George et George R. R. Martin créent tous un storyboard détaillé avant d’entamer l’écriture de leurs premiers jets. Et ils ont tous une longue carrière littéraire derrière eux. Idéalement, ce storyboard est composé d’une trentaine de scènes. Numérotez-les de 1 à 30 et ajoutez une courte description à chacune d’entre elles. Le héros fait-il une rencontre capitale ? Subit-il une défaite cuisante ? Marquez tout ce qui vous vient à l’esprit en essayant d’être exhaustif. Ce document vous sera d’une aide précieuse quand vous commencerez à écrire votre Premier roman.

boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman
boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman

Créer une fiche personnage avant même de penser à l’intrigue de son roman

Écrire un roman, c’est étudier la nature humaine. C’est pour cela qu’il faut impérativement que vous sachiez qui sont vos personnages. Ne laissez rien au hasard : donnez-leur une date de naissance, des désirs profonds et, si vous y tenez, un passé douloureux. Mais surtout, rendez-les vivants à vos propres yeux. Il n’y a que de cette façon que vous saurez de quoi ils sont capables. L’avantage, c’est que cela va grandement vous aider à créer l’intrigue. Pour mettre de l’ordre dans vos idées, prenez aussi le temps de faire des fiches personnages. Dans ces fiches, essayez d’être exhaustif : âge, couleur des cheveux, motivation profonde, défauts, etc. Vous ne devez rien laisser au hasard. Pour bien comprendre la mécanique des personnages, sachez aussi que Matt Bird dans The Secrets of Story indique que la plupart des personnages d’un roman ou d’un film sont polarisés, « cœur, tête ou entrailles ». Un personnage polarisé cœur pensera toujours aux autres avant lui-même et sera très prévenant. Un personnage polarisé tête sera très rationnel et utilisera la logique pour résoudre chacun de ses problèmes. Un personnage polarisé entrailles aura tendance à ne penser qu’à lui et se montrera égoïste en toutes circonstances. Construire vos personnages à partir de ce modèle vous simplifiera considérablement la vie. Le plus étonnant ? J. K. Rowling a créé ses héros de cette manière : Harry représente le cœur, Ron les entrailles et Hermione la logique. Si vous avez un trio de personnages, faites de même.

boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman
boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman

Écrire un roman en 90 jours, c’est possible

En combien de temps comptez-vous écrire votre livre ? C’est une question importante parce que si vous y consacrez trop de temps, vous allez perdre votre motivation. Pour éviter cela, je vous conseille d’essayer de le finir en 90 jours.

Se fixer un quota journalier de mots à écrire

Pour réussir à rédiger un premier jet en trois mois, vous allez devoir faire un pacte avec vous-même : vous promettre que vous allez écrire tous les jours quoi qu’il arrive. Mieux encore : vous allez vous fixer un quota journalier de mots à atteindre. De cette façon, rédiger un livre devient un objectif réalisable : vous n’allez pas taper 50 000 mots en un seul jour. Vous allez écrire, par exemple, 500 mots tous les jours. Cela représente peut-être une heure ou deux dans votre journée. Fixez-vous des horaires et soyez strict avec vous-même. Sachez que c’est ainsi que Stephen King procède : tous les jours, il écrit 2 000 mots. Pour rester motivés, certains auteurs vont plus loin. Chris Fox, par exemple, a développé une méthode bien à lui : celle des « sprints » d’écriture. En un temps très court, il se donne pour objectif d’écrire le plus possible – et ça marche : il rédige en moyenne 5 000 mots par jour. Pour vous sentir moins seul lors de la phase d’écriture, vous avez la possibilité de faire des « word sprints » (sprints de mots) en ligne en compagnie d’autres auteurs. Pour rester motivé, vous pouvez aussi vous inscrire à des concours d’écriture. Il en existe de toutes les sortes. Les « Plumes Francophones » est l’un des plus connus.

boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman
boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman

Écrire une scène tous les trois jours pendant 90 jours

Vous allez donc rédiger votre livre en trois mois et vous donner pour objectif d’écrire environ une scène tous les trois jours. Mais comment allez-vous réaliser cet exploit ? C’est peut-être plus facile que vous ne le croyez. D’après Karl Iglésias, auteur de Writing for Emotional Impact, une scène est une mini histoire qui soulève une question dramatique simple : est-ce que le héros va obtenir ce qu’il veut ? Quand vous écrivez vos scènes, vous devez donc toujours garder cette question à l’esprit. Dans Writing Screenplays That Sell, Michael Hauge donne lui aussi de précieux conseils. D’après lui, le plus important, c’est de savoir comment une scène va se terminer. De cette façon, vous savez où vous allez. Mais ce n’est pas tout : à la fin de chacune d’entre elles, il conseille de laisser un élément en suspens. Par exemple, votre héros souhaite se rendre à la fête foraine, mais il n’a pas l’autorisation de sa mère. Après l’avoir longuement suppliée, il obtient le droit d’y aller. C’est donc la fin de votre scène, mais la mère de votre héros lui apprend que sa voiture est tombée en panne. Elle ne pourra pas l’emmener elle-même. Un élément est donc laissé en suspens : le héros va-t-il trouver quelqu’un pour l’emmener à la fête foraine ? Si oui, qui ? Non seulement votre lecteur est tenu en haleine, mais vous avez jeté les bases de votre prochaine scène.

boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman
boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman

Comprendre la structure d’un récit

Toutes les grandes histoires ont la même structure de base. Ce modèle a même un nom : le triangle de Freytag. Aristote aurait été le premier à mettre à jour ce canevas immuable à tous les grands récits. Vous devez connaître cette structure pour pouvoir la reproduire dans votre manuscrit. Mais quelle est cette structure ? Elle est composée de trois actes. Dans l’Acte 1, un évènement inattendu vient perturber une situation initiale. Dans l’Acte 2, des complications se succèdent à un rythme effréné. Toutes ont le même but : empêcher le personnage principal d’obtenir ce qu’il veut. Lors du « climax », qui est la scène la plus importante de votre récit, tout est résolu : le héros gagne ou perd une bonne fois pour toutes. Quoi qu’il arrive, la quête que votre héros a commencée dans l’Acte 1 est terminée. Dans l’Acte 3, il ne reste plus qu’à montrer les conséquences de cet échec ou de cette victoire au lecteur : qu’est devenu le personnage principal ? En quoi sa vie a-t-elle été changée par l’expérience qu’il vient de vivre ? Si, scène après scène, votre récit suit ce schéma narratif, c’est que vous êtes sur la bonne voie !

boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman
boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman

Utiliser un logiciel pour écrire un livre

Il existe de nombreux logiciels pour écrire un livre, mais l’un d’entre eux semble faire l’unanimité parmi les auteurs. Il s’agit de Scrivener. C’est un véritable studio d’écriture personnel. L’avantage avec ce logiciel, c’est qu’il va vous aider à chaque étape de la construction de votre histoire. Veronica Roth, par exemple, l’a utilisé pour faire les corrections de Divergente. Vous pouvez aussi vous servir de Word, mais il est beaucoup plus basique que Scrivener. Si vous ne voulez pas investir dans un logiciel payant comme Scrivener, vous pouvez toujours vous procurer Celtx. Il est gratuit et possède les mêmes fonctionnalités que Scrivener.

boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman
boutiquedecriture.com/comment-ecrire-son-premier-roman

Maintenant que vous savez comment écrire un livre, vous n’avez plus d’excuse : ouvrez un document Word (ou Scrivener) et commencez à noter les idées qui vous viennent à l’esprit. Dans 90 jours, vous serez peut-être devenu un écrivain très recherché par les maisons d’édition.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le panneau